la Société Herpétologique de Touraine

 

  


La SHT37 est une association à but non lucratif de loi 1901.

Elle a pour objet de promouvoir la connaissance et la protection des amphibiens et des reptiles en Touraine.



 

L’association SHT37 - «Société Herpétologique de Touraine» - a été créée en Juillet 2011 à l’initiative de trois naturalistes membres de la SHF*. Elle regroupe aujourd’hui 20 adhérents. Les trois membres fondateurs forment le Bureau.

* Le Président, le Secrétaire et le Trésorier sont membres de la « Société Herpétologique de France », association agréée par le Ministère de l’Environnement le 23 février 1978, qui a son siège au Muséum National d’Histoire Naturelle, 57 rue Cuvier à Paris – 75005.


Le Conseil d'Administration est composé ainsi :


Fonction

Nom

Président

Gilbert Pagé

Vice-Président

Guillaume Tessereau

Trésorier

André Dutertre

Trésorière suppléante

Carole Pagé

Secrétaire

Christian Hervé

Secrétaire suppléant

Guillaume Romani

Responsable informatique

Gilbert Pagé

Responsable informatique suppléant

Cédric Roy


L’association a pour objectif immédiat de démarrer un inventaire départemental des amphibiens et reptiles, car il n’en existe aucun pour ce département.
Seules des synthèses de quelques données recueillies depuis 1980 (propriété d’associations naturalistes et de l’ONF) ont été recueillies en décembre 2000 par l’actuel Trésorier de la SHT (ex-coordinateur SHF de la Région Centre) pour l’établissement de l'Inventaire National des Amphibiens et Reptiles paru début  2013.

La SHT37 est la première association de Touraine qui va s’occuper sérieusement de la protection des amphibiens et des reptiles en Indre-et-Loire.

 

La SHT37 souhaite d’ici cinq ans :

 

-1- Effectuer un inventaire départemental (37) des Amphibiens et Reptiles, avec représentation cartographique de la répartition des espèces, sachant qu’elles sont toutes sévèrement menacées.

 

-2- Prospecter sur plusieurs années consécutives l’ensemble des communes du département et les Espaces Naturels Sensibles, pour déterminer les zones de répartition des espèces et l’évolution quantitative des populations.
Des conventions de partenariat sont établies pour l’échange des données à des fins de centralisation pour l’Atlas Départemental d’Indre-et-Loire.

 

-3- Attirer l’attention des Services Publics sur la nécessité de conserver et d’aménager certains biotopes indispensables à la survie des espèces.

     

       

     

    

 

 


Informations supplémentaires